Témoignage d'une agent de soins tunisienne : Une expérience enrichissante

Interview d'Amel, agent de soins dans un EHPAD d'Occitanie
Interview d'Amel, agent de soins dans un EHPAD d'Occitanie

Dans le cadre d’une initiative unique visant à pallier la pénurie de personnel médico-social en France, Coopemploi a recruté des agents de soins tunisiennes pour des missions temporaires dans des EHPAD d’Occitanie. À travers le témoignage d’Amel, l’une de ces professionnelles, plongeons dans le récit captivant de son expérience au sein de ces établissements. De ses motivations initiales aux défis rencontrés en passant par les moments inoubliables partagés avec les résidents, cette histoire révèle la richesse humaine et culturelle qui caractérise cette collaboration transfrontalière. Découvrons ensemble le quotidien de ces agents de soins et les perspectives d’avenir qu’elles envisagent pour cette expérience unique.

Les motivations derrière le projet

Pour Amel, une de ces professionnelles venue répondre à la pénurie de personnel soignant, les motivations pour rejoindre ce projet sont diverses. Elle nous les partage.

« Premièrement pour le niveau de vie par rapport à la Tunisie, les salaires sont un peu mieux qu’en Tunisie. Et dans un deuxième temps, pour l’amélioration de mon CV. », explique-t-elle. Amel souligne également l‘opportunité d’enrichir son expérience professionnelle et de découvrir de nouvelles pratiques professionnelles.

Un accueil chaleureux et bienveillant

L’accueil réservé aux agents de soins tunisiennes par Coopemploi et les établissements coopérateurs a été marqué par la chaleur et la bienveillance. Amel exprime sa gratitude envers l’équipe de Coopemploi et sa directrice à L’EHPAD Du Bon Accueil de l’Argence situé à Sainte-Geneviève-sur-Argence, Madame Sophie Trincal.

« Je veux remercier toute l’équipe de Coopemploi, que ce soit le directeur, Marc, Tancrède… Nous avons été bien accueillies. Vraiment, merci pour tout. Je remercie aussi Madame Trincal pour l’accueil chaleureux. Tous les collègues nous ont aidés à nous adapter. Au début, tout est difficile. Après, nous nous sommes habituées avec l’aide du personnel et des résidents. », raconte-t-elle, ajoutant que cette expérience a été inoubliable, marquée par un fort soutien de la part des résidents et du personnel.

Les défis de la communication

En revanche, l’un des principaux défis rencontrés par Amel a été la barrière linguistique. Car, bien qu’elle comprenne le français, la rapidité des échanges posait parfois problème.

« Au début, nous ne sommes pas habitués à parler en français. C’est pour cela, parfois, lorsque les gens parlent vite, nous sommes bloqués, nous ne savons pas ce qu’ils veulent. », confie-t-elle. Cependant, avec le temps et le soutien des résidents et des collègues, elle a réussi à surmonter cette difficulté.

Le rôle d'une agent de soins en France

Amel décrit ensuite son travail quotidien d’agent de soins, qui inclut l’accompagnement des personnes âgées dans leurs activités quotidiennes comme l’hygiène, l’habillement et les repas. Elle souligne l’importance de respecter la sécurité et l’intimité des résidents, qui sont très sensibles à ces aspects de leur vie.

Une expérience culturelle inoubliable

De plus, pour renforcer les liens avec les résidents, Amel et sa collègue Saïda ont organisé un repas tunisien, une initiative qui a été très bien accueillie.

« On a préparé tous les besoins avec les chefs de cuisine. Ça a été un peu fatiguant puisque c’est la remière fois qu’on cuisine pour 80 personnes. Ça a été un jour inoubliable. », se souvient-elle. Les résidents et le personnel ont exprimé leur satisfaction et gratitude, avec une carte de remerciement en souvenir de cette journée 100% tunisienne.

L'interview en vidéo : Un témoignage authentique et émouvant

Enfin, pour compléter ce récit, plongez dans l’interview vidéo avec Amel, l’agent de soins tunisienne qui partage son expérience. À travers ses mots et ses émotions, découvrez les coulisses de cette aventure humaine et professionnelle, ainsi que les enseignements précieux tirés de cette expérience enrichissante.

Vous souhaitez rejoindre Coopemploi ?

Articles supplémentaires

Coopemploi accueille de nouveaux établissements dans le Tarn

L’APAJH est une association engagée pour faire reconnaître les droits des personnes en situation de handicap. Elle appelle à une société où l’ensemble des dispositifs sont accessibles à tous dans le respect de chacun.

L’intérim dans le secteur médico-social et sanitaire, un choix de carrière épanouissant

Découvrez l'étude menée par Coopemploi auprès de ses intérimaires pour comprendre les tendances du secteur de l'intérim médico-social et sanitaire.

Des aides-soignantes tunisiennes pour combattre la pénurie de personnel médico-social

Face à la pénurie de main-d'oeuvre dans le secteur médico-social, Coopemploi a recruté des aides-soignantes tunisiennes pour des missions de trois mois dans des EHPAD d'Occitanie.